alea
alea
alea
alea
Nos conseils pratiques
alea
Vérifiés

L'ABC de l'assurance santé à Hong Kong

Les essentiels à connaitre sur l'assurance santé.
Dernière mise à jour:
24 août 2021
alea
Vérifiés
woman with a book
woman with a book
Les essentiels à connaitre sur l'assurance santé.
Dernière mise à jour: 24 août 2021

Une des préoccupations principales d'un expatrié au moment de déménager à l'étranger concerne la santé et comment bien la protéger. Cela passe la plupart du temps par l'assurance. Or, il est difficile de savoir quel produit choisir lorsqu'on ne connaît pas bien les spécificités du pays dans lequel on se rend.

Voici pour vous, une explication d'experts du système de santé hongkongais ainsi qu'un aperçu de vos options en matière d'assurance santé.

Secteur public et Secteur privé

À Hong Kong, il est indispensable de bien comprendre la différence entre le système de santé public et privé, afin de savoir quel type d'assurance est fait pour soi et sa famille.


1 - Le réseau:

Le système de santé publique hongkongais comporte 43 hôpitaux publics, 73 cliniques générales et 48 spécialisées, répartis sur tout le territoire. Cela représente 18 services d'urgence et environ 28 000 lits.

Quand à lui le secteur privé possède 12 hôpitaux répartis entre Hong Kong Island, Kowloon et les Nouveaux territoires. Cela équivaut à 4 600 lits et deux services d'urgences au Union Hospital et au Gleneagles Hospital.


2 - Les délais d'attente

Le réseau d'hôpitaux public hongkongais Hong Kong fait face à un problème concernant les délais d'attente. Ceux-ci sont très élevés et peuvent atteindre 1 an ou plus pour voir certains médecins spécialistes. Au contraire, cela n'est pas le cas du privé où il est possible de voir un médecin extrêmement rapidement.


3 - Les coûts

Outre le réseau, la principale raison de l'encombrement du secteur public est son prix très accessible pour les personnes éligibles (les résidents hongkongais et les personnes ayant une HKID). Par exemple, une consultation de médecine courante coûte HK$50, soit environ 6,50 euros.

En revanche, le secteur privé est le deuxième plus cher au monde après les Etats-Unis. Si vous souhaitez vous diriger vers ce dernier, il sera alors important de penser à prendre une assurance santé.


4 - Le confort

Comme en France, le secteur public n'est pas toujours réputé pour son confort ou sa nourriture. Le confort des patients n'est pas dans ses priorités, son but principal est de soigner. Ce n'est pas le cas du privé qui doit se démarquer par rapport à ses concurrents. Le confort de ses patients est donc important, ces derniers sont quasiment assimilés à des clients à satisfaire. Les hôpitaux proposent donc des offres très attrayantes avec des chambres très confortables et de la nourriture de qualité, parfois cuisinée par des chefs réputés.


5 - La langue

Comme expliqué ci-dessus, le secteur privé cherche à satisfaire ses clients-patients et les médecins, comme la plupart de l'équipe soignantes parlent anglais. C'est pourquoi beaucoup d'expatriés choisissent de se faire soigner dans le secteur privé. En effet, aller dans le secteur public peut parfois se révéler une expérience difficile car contrairement aux médecins, l'équipe soignante parle souvent peu anglais. La communication peut alors s'avérer difficile.

6 - Le choix

Un des avantages du privé est le choix de son praticien. Vous pouvez aller voir le dermatologue, gynécologue, généraliste de votre choix. En cas d'hospitalisation ou d'accouchement par exemple, vous pouvez même choisir toute votre équipe soignante, du pédiatre à l'obstétricien en passant par l'anesthésiste. A l'inverse, le secteur public ne permet pas de choisir son médecin, ce dernier vous sera assigné en fonction des gardes de chacun.

Prendre ou ne pas prendre une assurance santé?


Du fait des différences public/privé et en fonction de votre choix, il peut ne pas être nécessaire de prendre une assurance santé. En effet, si vous décidez de vous faire soigner dans le public, prendre une couverture médicale n'est pas obligatoire au vue du faible coût de la santé. A l'inverse, si vous pensez vous diriger vers le secteur privé, la souscription à une assurance santé est plus que recommandée.

Dans tous les cas, et du fait des délais d'attente très long du public, il est conseillé de toujours prendre au moins une couverture hospitalisation. En effet, si vous avez besoin d'une chirurgie rapidement, mais que vous êtes hors des cas d'urgence du public, il est important que vous ayez la possibilité de vous diriger vers le secteur privé. Il existe des produits d'assurance vous permettant de n'être couvert que pour les cas d'hospitalisation (inpatient), ce qui en plus baissera considérablement le coût de votre prime d'assurance.

Vos options en matière d'assurance santé


Voici les options qui s'offrent à vous en termes d'assurance :

  • L'assurance collective : celle-ci est offerte par votre travail. Attention cependant, car elle est souvent loin d'être suffisante. En effet, des sous-limites existent et celles-ci peuvent être faibles comparées aux coûts du secteur privé. Il peut être alors intéressant d'avoir une complémentaire personnelle.

  • Individuelle / Familiale : Vous pouvez également prendre une assurance par vous-même. Celle-ci peut être locale ou internationale.

  • La Caisse des Français de l'étranger (CFE) : cet organisme est un avantage pour les français ou toute personne ayant déjà été affiliée au système de sécurité social français. La CFE vous permet une couverture à hauteur du remboursement de la sécurité sociale française et elle ne discriminent pas à l'égard des conditions pré-existantes (explications ci-dessous).

Tentez l'expérience Alea

Quand avez-vous le plus besoin d'une assurance santé ?


A Hong Kong, les assureurs discriminent au regard des conditions préexistantes. C'est à dire que vous ne serez pas couvert de la même façon, ni ne paierez le même prix fonction de votre historique médical.

En effet, toutes les maladies ou maux apparus avant votre souscription doivent être déclarés à votre assureur. Cet historique fera alors l'objet d'une discussion qui entraînera une surcharge de votre prime annuelle ou une exclusion de garantie. De ce fait, le meilleur moment pour souscrire une assurance santé est lorsque vous êtes jeune et en bonne santé.

Cela peut paraître choquant aux yeux de français habitués à leur système de santé, mais cette discrimination est tout à fait standard dans le monde de l'assurance. Si votre historique médical n'est pas vierge et que vous souhaitez souscrire une assurance santé, n'hésitez pas à faire appel à un courtier afin d'être bien conseillé sur votre cas particulier.

Besoin d’assurance santé ? Vous voulez des conseils d’experts ?

Contactez Alea maintenant à hello@alea.care ou +852 2606 2668 pour recevoir un devis gratuit. Nos conseillers francophones répondront à toutes vos questions.


Cet article a été écrit indépendamment par Alea et n’est pas sponsorisé. Il a une visée purement informative et ne doit pas être substitué à ou servir d’avis médical, ni d’avis personnalisé.